Quand le smoking symbolise l’élégance masculine

Aujourd’hui costume de cocktail, le smoking se dédiait autrefois aux fumoirs. Ce vêtement est porté à l’honneur à l’écran par James Bond. Dans la réalité, le smoking est la tenue par excellence pour les grandes soirées et parfois pour les mariages. Pour en savoir plus, suivez le guide.

Une tenue inventée il y a trois siècles

De nos jours, la recherche d’élégance oriente naturellement le choix de ces messieurs vers un smoking paris. Pourtant, le smoking n’a toujours pas brillé pour son élégance à ses débuts.

En effet, il faut revenir dans les années 1860 pour connaître un peu sur l’origine de ce costume de cocktail. À cette époque, le smoking fut utilisé par les gentlemen d’Angleterre dans les fumoirs.  Il sert plus précisément à préserver leurs habits de l’odeur de tabac, dérangeant pour les femmes. Au début du 20e siècle, les Américains ont eu l’idée de l’adopter comme tenue de soirée.

Aujourd’hui, le smoking symbolise le summum de l’élégance pour la gent masculine. Un homme qui porte cette tenue est reconnaissable entre milles lors d’une soirée chic. Cependant, ce costume ne se réserve pas aux soirées mondaines élégantes. Dorénavant, certains mariés osent casser le code en misant sur le smoking pour le grand jour.

Quelles sont les caractéristiques d’un smoking ?

Le smoking est composé d’une veste cintrée, réalisée dans une matière noble et un pantalon à galon de soie. Il est surtout reconnaissable avec sa veste dotée d’un revers de faille de soie ou de satin. Dans leur version ancienne, la veste de smoking ne comportait qu’un seul bouton. Plus tard, les créateurs ont imaginé des vestes à deux boutons qui ont rapidement connu du succès.

À la différence du costume, le smoking privilégie le nœud papillon comme accessoire. Cependant, un nœud à pince est à éviter car semble manquer de raffinement. Les créateurs recommandent un nœud à nouer soi-même pour une pièce élégante comme un smoking paris. Grâce à sa connotation festive, le nœud est devenu obligatoire pour les costumes de cocktail.

Le Capri et le Deauville sont les deux coupes classiques d’un smoking. Croisé, le premier comprend deux ou trois paires de boutons. À cran aigu, il se décline rarement à col châle. Le second est droit et peut être à cran aigu ou à col châle. Aujourd’hui, les hommes troquent souvent la pochette de costume à l’œillet à la boutonnière. Ce choix accentue le côté chic du costume. Certains qui ont de l’audace à revendre peuvent faire dans les deux. Cependant, ce choix est déconseillé pour ne pas tomber dans le too much.

Comment bien porter un smoking ?

Un habitué des évènements mondains misera sur une pièce élégante. Côté couleur, le noir est un grand classique mais le bleu est loué comme plus moderne. C’est la raison pour laquelle le smoking bleu a la cote auprès des mariés. Le monde du mariage a également bien accueilli le smoking blanc. Cette couleur est évidemment parfaite pour un look rock’n’roll. Cependant, attention de ne pas tomber dans le total look en blanc avec ce choix.

Pour la chemise, il faut choisir une teinte qui met en valeur celui qui porte le smoking. Choisissez-la à col cassé et dans une teinte plus claire si vous misez sur un nœud plus foncé. Lors du choix de la chemise, la préférence sera donnée aux poignets mousquetaires. Cette personnalisation renforce le côté chic du smoking. À défaut, vous pouvez toujours choisir une chemise à boutons cachés pour la discrétion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam