Les enjeux de la normalisation

flag-of-cuba_w725_h360Le mercredi 17 décembre 2014, le président américain Barack Obama et Raul Castro, frère du révolutionnaire cubain Fidel Castro, ont annoncé la normalisation prochaine de leurs relations économiques et diplomatiques. La rédaction de Cap Luxury revient sur les enjeux d’un évènement historique.

Le président américain déclarait alors « Todos somos americanos » (nous sommes tous américains, en espagnol) lors de son discours, alors que la communauté internationale salue la levée d’un embargo anachronique qui pourrait bien faire enfin entrer l’île de Cuba dans le XXIème siècle sur le plan technologique. En effet, depuis la prise de pouvoir du général Fidel Castro, en 1959, et le renversement du régime dictatorial établi par son prédécesseur Batista, le pays affronte des difficultés économiques sans cesse grandissantes. Celles-ci ont été palliées pendant plusieurs décennies par l’importation de biens et de matières premières envoyées par l’URSS en échange d’une base d’écoute située à quelques centaines de kilomètres des côtes étasuniennes.

À la chute du mur, l’économie cubaine semblait devoir sombrer définitivement. La levée de l’embargo et la normalisation des relations américano-cubaines pourraient marquer une nouvelle révolution pour l’île de Cuba, technologique cette fois-ci. En effet, le pays pourrait bénéficier d’une importante augmentation des infrastructures de communication, et accueillir ainsi, pourquoi pas, des cyber-cafés, des agences web, des Apple Stores et même des magasins de réparation d’iPhone, pourquoi pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam